Thaï 16/18: Petite errance thaïe

Entre la corde et la voie...

Entre la corde et la voie…


08 juillet 2007

Petite errance thaïe en audiobook
[audio http://universpodcast.com/contents/lesaventuresdethierry2/thaii-16-18-petite-errance-thaiie.mp3]

On l’a surnommée La Venise de l’orient

                                                                          On la qualifie de jungle urbaine

Son nom signifie Cité des Anges

Pour moi, c’est juste une cacophonie irrespirable, de couleur grise, bondée à toute heure de la journée…

Mais oui! C’est bien de Bangkok que je parle.

J’y ai élu domicile pendant une semaine en attendant que l’ambassade du Vietnam daigne me donner un visa. Demain, 30 juin, 7h30, c’est parti pour le pays du euh… Soleil souriant? Mais mais mais, on n’y est pas encore, enfin vous n’y êtes pas encore. KO2W fini. Mes nouvelles aventures allaient commencer.

Derniers jours G

Ce jeudi-là, G et moi, on a fait une visite au Myanmar pour renouveler notre visa. Et ayant passé au moins dix minutes dans ce pays, je peux vous dire que… Euh ben, il faudrait que j’y séjourne un plus longtemps afin de me faire un avis.

Puis, ce fut le moment des tristes au revoir avec G, qui continuait son voyage dans les tribus au nord. Avant qu’elle ne parte, on a rencontré les 5 nouvelles Hollandaises qui allaient dorénavant faire partie de Wuntuetee pendant quelque temps.

En solo

Ce jour-là, contrairement à d’habitude, je n’avais pas beaucoup d’affaires sur moi, parce que je ne savais pas si j’allais voyager ou pas. J’aurais dû rentrer à la maison (Wuntuetee), mais je n’en avais aucune envie. Alors, un peu impulsivement, j’ai pris le bus vers Chumphon. Bon choix.

Woosh

Woosh


Je suis arrivé là le soir, j’ai trouvé mon logement. J’ai mangé. J’ai été au marché. Je suis resté à regarder les gens passer devant moi qui se dépêchaient pour ne pas se faire tremper par les premières draches de la saison. J’ai acheté un bouquin. Je suis rentré chez moi et j’ai lu le bouquin…Oui c’était chouette Anges et Démons… Mais euh… Le lendemain
, je me suis levé et je suis parti découvrir la ville. Le problème c’est qu’y a rien à voir là. C’est un lieu de transit pour les « farangs » (étrangers) qui vont faire les îles. Donc, mon moral n’était pas au plus haut point… Là encore, j’aurais pu revenir… Là encore, je suis resté.   

Au fitness

Mon guide m’a appris l’existence d’une sympathique petite ville dans la province de Prachuap Khiri Khan, du nom de… Prachuap Khiri Khan. Et vendredi, j’ai embarqué pour cette destination paisible en bord de mer et sans farangs. Je suis arrivé à la tombée de la nuit. J’ai savouré un Khao Pat (riz sauté) et j’ai fini ma journée par Terminator 3 en thaï. Le lendemain, j’ai exploré la ville et j’ai vu le « fitness parc » où il n’y a absolument aucun engin pour le fitness mais que des singes…

J’ai gravi la montagne miroir, malheureusement pas de palais des glaces à son sommet. Juste une super vue de Prachuap. Et je suis rentré en fin d’après-midi. Puis un peu plus tard,  je suis ressorti parce que je ne me sentais pas bien.

Prachuap Khiri Khan

Prachuap Khiri Khan

Et au karaoké

Me baladant en direction de nulle part comme j’aime faire, je vois une voiture s’arrêter à côté de moi. Un sympathique Thaï à lunettes me demande: « Whereyougo? » « Mayruu »  (je ne sais pas). « Come beach ». Je monte dans le coffre du pick-up et me retrouve avec 6 jeunes thaïlandaises maquillées pour leur show de ce soir. Un peu beaucoup trop maquillées et déguisées d’ailleurs. Thaï style. A côté d’elles, des boîtes de chaussures à très hauts talons et des costumes. On arrive et l’homme me propose de venir voir les filles danser. Après une réflexion intensive en bord de plage, j’accepte. Je me retrouve dans le backstage avec les danseuses qui, malheureusement ne parlent pas anglais, à part « I love you ». Un peu plus tard, le sympathique Thaï et son épouse m’expliquent que leur fille, June va arriver et qu’elle parle anglais. Bonne nouvelle. Je suis donc le seul Blanc à cette fête privée pour une centaine de Thaïs et je suis bien. Plus tard, les danseuses sont accompagnées par le public qui, ayant un peu bu, va se déhancher sur scène, à côté du podium. Ca y est. Ils m’ont repéré. Les regards se tournent vers moi. Ils me font signe de venir m’amuser avec eux. Y z’ont l’air déchaînés mais je suis tenté. Ça fait partie du top   10   de mes meilleurs moments du voyage.   Je sais enfin comment une star se sent. Les femmes qui crient et qui limite vont s’évanouir. Les flashes qui crépitent. Un bras s’abat sur moi et me tire vers la folle femme à qui il appartient, mais déjà la copine m’attrape.

Soyez blanc qu'ils disaient...

Soyez blanc qu’ils disaient…

J’imagine mes vêtements qui ne vont pas tenir le coup. C’est absolument génial.   

Ensuite je chanterai ‘Dragosta Din Dei’ (version thai) sur le podium et je finirai par ce qui est pour moi LA chanson thaïe: ‘When you say nothing at all’ de Ronan Keating (oui, je sais que c’est une chanson anglaise). Mais à ce moment, il n’y a plus grand monde dans la salle… Hum. On se quitte en disant au revoir à la belge. La dernière chose à dire de ce week-end est mon accueil au projet lorsque je rentre. C’est comme si je rentrais chez moi. YES
 
Allez à ++   thierry
de retour le 22. 

June et moi

June et moi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s