Thaï 15/18: Nos jours heureux

Nos jours heureux

Aaah, les amours de camp…

28 juin 2007

Nos jours heureux en audiobook

Bonjour, vous vous souvenez de moi?
Non, je ne suis pas mort, juste occupé.
Voici votre feuille de chou.  
     

Petit-dej
Un lundi matin vers 7 heures, 40 enfants débarquent de bonheur. Ils sont accueillis par des animateurs enthousiastes qui leur proposent de s’inscrire, d’écrire leur nom sur une plaquette qu’ils mettront autour du cou, de personnaliser la casquette blanche qu’ils reçoivent et de déguster des « Paatongko » (une sorte de beignet) qu’ils peuvent tremper dans une sauce verte mystérieuse et accompagner avec un délicieux cacao de lait de soja.
Après les présentations, les jeunes cyclistes enfourchent leur moyen de transport non polluant afin de faire une petite balade dans les environs de Kappoe, à la découverte des surfaces marines. Mais d’abord
, un arrêt sécurité au poste de police s’impose afin de rappeler les notions de base de la circulation aux participants. C’est ici que tout devient noir pour moi.

Vaisselle
Enfin, c’est ici que je quitte tous ces enfants avec 2 autres volontaires hollandaises arrivées la veille. Je vous avoue que je ne suis pas très content. G, elle a réussi à rester avec les Thaïs en utilisant la ruse. Moi
, je me retrouve à faire la vaisselle pour tous ces gentils petits monstres. La vaisselle, je m’en fous, mais être avec des volontaires qui ont peur de tout, qui trouvent l’hygiène ici scandaleuse et qui ressemblent à fond à des touristes avec leur appareil photo et leurs lunettes de soleil Dior, alors que je pourrais être avec des Thaïs, ça me fait chier. Faut dire que je ne suis pas très tolérant quand de nouveaux volontaires arrivent… Heureusement, avec le temps, j’ai appris à respecter ces Hollandaises et surtout à les comprendre. 3 jours plus tard, on s’est quittés en s’appréciant.   

Artist at work

Diner
Bref, vers midi, tous les enfants rappliquent à l’école qui nous sert d’endroit de camp et on savoure un repas bien mérité. Avant le repas, quelques minutes de méditation, puis, après que tout le monde soit servi, un speech de (pi)Jak. Quand (pi)Jak parle, c’est long. Et c’est horrible d’être assis sur un tapis devant une assiette pleine de riz et de curry qui vous monte au nez sans pouvoir toucher à sa fourchette ou cuillère… Heureusement, rien n’est éternel en ce bas monde et enfin je peux manger mon curry délicieux mais beaucoup trop piquant… En silence et en finissant mon assiette à 100%, s’il vous plaît. On n’est pas dans un camp éducatif pour rien.              

Sieste
L’après-midi, je la passe sur mon sac de couchage. Le soleil a de nouveau enfoncé un de ses rayons dans mon crâne. Mais les photos témoignent de beaucoup d’amusement. Kung, 15 ans, faisant partie du « staff » avec 15 autres enfants, s’y croit.  A mort. Ce n’est plus un enfant avec son talkie-walkie, son caméscope et son air sérieux. Les plus jeunes le craignent et le respectent. Il savoure son pouvoir mais rien de bien méchant. Aujourd’hui, il est toujours aussi sympa.  PS: il ne s’agit bien sûr pas de son caméscope, ni de son talkie.
Moi, ayant retrouvé des forces, ou feignant de les avoir retrouvées, je retourne parmi les vivants et je m’éclate comme toujours avec des enfants. On rigole, on chante, on dessine, on joue…   

Le « staff » de KO2W

Lever
Du deuxième jour, je retiendrai la gym matinale. On se lève avant le soleil, vers euh 5h30, pour faire d’abord un jeu pour récupérer de l’eau afin de pouvoir se brosser les dents. Jeu auquel je ne comprends rien vu que mes facultés intellectuelles ne sont pas encore réveillées. Puis
, c’est la gym. Ça me rappelle les louvetaux. Une personne montre son petit mouvement et tout le monde le reproduit…x40. Ensuite on se retrouve dans la grande salle (après s’être rempli l’estomac de pain toast à la sauce verte mystérieuse) pour faire un méga dessin des différentes communautés de Kappoe qui sont reliées par une rivière commune. C’est chouette de voir que ces enfants connaissent aussi bien leur région. Ces 4 groupes nous expliquent ensuite à tour de rôle dans le mégaphone ce qu’ils ont dessiné. Et comme d’hab je suis si fier de mon groupe, les ‘Lilawatdee’. (pi)Bao traduit un peu pour nous, les « farangs ».         

Dessert
Après le repas, on a quelques heures de travail volontaire. C’est une bonne idée de faire découvrir cela aux enfants. On se divise en deux groupes, l’un réparera le tableau scolaire dans la grande salle et l’autre ira nettoyer les bâtiments en haut. Je choisis le deuxième groupe, celui de (pi)Jak. Mais nous ne sommes jamais allés en haut. Au lieu de ça, on a été faire un râteau (ramasser les déchets) devant l’école et on a aussi planté des arbres. Pourquoi? Tout simplement parce que le vendeur de glaces, vous savez, celles avec les boules tricolores sur un coussin de riz gluant à l’intérieur de deux tranches de toasts et agrémentées de lait concentré… Ne passe que dans la rue. (pi)Jak aime les glaces. Enfin pas les glaces normales, juste celles-là. Manque de bol pour lui, le glacier n’est jamais passé…   

Party time!

Douches et rangement
Une petite douche à la rivière s’impose, tout le monde se lave et s’éclate. Ensuite diner et cérémonie de remerciement. Je dis cérémonie parce que ça doit vraiment être chiant pour les gosses. A tour de rôle dans le mégaphone
, ils disent merci pour le camp. Ah oui pas de chance, les Thaïs sont particulièrement timides. Alors vous imaginez, être forcé à faire un mini discours devant tout le monde…      

La cérémonie se termine par l’attache de bracelets aux poignets des enfants (des fils blancs) qui leur porteront chance. Le dernier jour, c’est le rangement et tout le monde participe. Que dire… Mmm non, il n’y a plus rien à dire.  
La prochaine fois, départ de G, voyage de Thierry, et projets et tout et tout. (La prochaine fois le mail parlera du mois de mai…non je ne suis pas en retard)  
Vive les vacances pour ceux qui ont fini. Vive les exams pour se cultiver.  
Thierry         

Talk the hand cuz the face won't listen

Talk the hand cuz the face won’t listen

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s