Thaï 14/18: Rencontres de 3 types

100_8168

Natha(a)n et ses enfants

25 Mai 2007

Rencontres de 3 types en audiobook

Y m‘arrive trop de trucs.
C’est impossible de suivre. Je suis censé vous parler du camp là, mais j’avais d’autres idées aussi. Le problème, c’est qu’elles ne sont plus à jour. Y a 3 semaines, je voulais commencer mon mail par: « Un volontaire n’est pas un sauveur, mais qu’est-ce qu’il est alors?« , quand je me demandais bien ce que je foutais là. (Jai pas eu l’occasion d’y réfléchir et ces jours-ci, je suis heureux…) Ensuite, j’ai voulu commencer mon mail par un truc genre « Ma vie est un désastre » et « Je sais ce que c’est d’être une star » etc. Mais comme tout ça est très confus et risque de devenir un roman, j’ai décidé que je ne raconterais pas tout.
Voici ma sélection.

Flamand

Natha(a)n sillonnait le sud en stop et son périple l’avait ramené chez Wuntuetee, où il avait déjà séjourné pendant deux mois auparavant. Cette venue fut très courte, chouette et eut une fin « mémorable » pour lui.
Quelques jours avant le Kids on 2 wheels’ , nous étions en train de nettoyer le local d’activité lui, G, moi et des enfants. Mais le savon, ça glisse. Et la glisse, c’est chouette. 
Donc, je reformule: on était dans le local en train de faire des courses, de se mettre à terre, de glisser à en avoir le tournis… Et moi, brainwashé par ma formation d’animateur de jeunesse, j’avais peur car, je savais que ça allait mal tourner. On jouait sur de la pierre. Il n’y avait pas de trousse de secours en vue… Mais on n’était pas en Belgique et j’étais pas à ‘JS’ (Jeunesse et Santé). Je n’étais donc pas animateur, je ne me sentais pas responsable et… Je m’éclatais. Et puis si on prend jamais de risque, on ne vit pas.

Heureusement, tous les enfants s’en sortirent idemnes, Nathan, par contre, brisa son poignet. A ce moment-là, tout s’est arrêté, plus personne n’a rigolé, ne s’est amusé. En fait, c’était plus grave que son poignet. Je pense que c’était le bras. Toujours est-il que Nathan était censé nous quitter pour le Nord et que ça semblait compromis. Normalement, G le suivrait quelques jours plus tard, après le KO2W Et c’est exactement ce qui s’est passé. Nathan est parti le soir-même, a rendu visite à l’hôpital de Bangkok et à l’heure où je vous écris, un mois plus tard, il n’est pas guéri… Ceci-dit, il a fait son projet dans le Nord, a été rejoint par G et était très content, si jamais vous vous demandiez quoi.



Le bras cassé

Le bras cassé et les autres

Jeune cool camé

Le weekend, juste après le départ de Nathan, G et moi, on est allés à Ranong. En stop, parce qu’on venait de rater le bus. Comme on nous l’avait prédit, 5 min plus tard, on était pris par une voiture. Peut-être à cause de G Sans doute aussi parce que toutes les voitures mènent à Ranong.

On passe une petite journée peinarde en ville. On va au ‘Royal Princess Hotel’ pour se relaxer. Une piscine rien que pour nous ou presque. Un bain chaud. Mais à ma grande déception, pas de massage possible. Celui-ci durait 2 heures, coûtait la blinde et n’était pas disponible avant 5 heures de l’après-midi. C’est que les derniers bus pour rentrer à la maison y partent tôt… Trop tôt.

Comme y a plus de bus, on fait du stop. Le problème, c’est que personne ne va au bled paumé de Kappoe. En plus, stratégiquement parlant, on était mal placés, à une vingtaine de metres de l’arrêt de bus seulement. Du coup, parmi les 4 voitures qui se sont arrêtées pendant notre heure et demie de stop, aucune ne nous a pris. Je tiens d’ailleurs à remercier les stupides Thaïs qui passent devant toi, « farang » (étranger), en te faisant un grand sourire et un signe des phares… Sans s’arrêter.

Je trouvais ça drôle, moi. G n’était pas du même avis. Elle avait faim. Il faisait noir ou presque et on allait devoir dormir ici. On a donc savouré un délicieux « khao » (riz) et du « gaï » (poulet) et on a été attendre un taxi (je rappelle aux lecteurs inattentifs qu’il s’agit comme toujours d’une moto). Il faisait nuit, mais…

Le choc. Dans la lumière du phare, un visage familier est apparu. « Aleave?! » Vous vous souvenez, le jeune cool camé du ‘Bamboo Bungalows’ sur Koh-Payam? Mais siii, le mec qui nous avait expliqué comment l’hôtel fonctionnait et tout. Et même une connaissance, et non un ami, de (pi)Bao. Super gentiment, il nous a offert le taxi puis nous a trouvé une chambre au ‘Tv-bar’, un bar pauvrement décoré par quelques télés qui ne fonctionnaient pas (d’où le nom, je suppose).

Je dois reconnaitre que je n’avais pas confiance. Je ne pense d’ailleurs pas avoir eu tort. Même si, en réalité, il ne s’est rien passé. Aleave nous a expliqué qu’il avait quitté son boulot sur Payam et qu’il allait, après un an et plus de boulot, chercher un travail à Phuket. L’endroit le plus touristique de la Thaïlande. Il a appris le billard à G et j’en ai profité aussi. Puis il nous a offert cocktails, ptit-dej On allait rentrer ensemble à Kappoe parce que c’est là que sa famille habitait. Pour finir, un coup de fil de dernière minute a changé la donne. G est sortie du ‘Songtaew’ (minibus) qui était sur le départ et m’a expliqué que Wuntuetee faisait un enregistrement à la radio pour promouvoir KO2W à Ranong. On a donc quitté Aleave et on l’a laissé avec son sac de voyage (un petit sac à dos) dans le mini-bus bleu. La radio, vous savez déjà…

Aleave et G

Aleave et G

Hollandaises


Deux Hollandaises sont arrivées la veille, je crois. Hum, pas exactement les volontaires pour un projet pareil. Elles ne pouvaient pas imaginer qu’on se lave dans la rivière, m’expliquaient que je risquais d’attraper de terribles maladies si je me faisais piquer par le ‘Dengue Moskito’. Tout était « ranzig » (« sale » en néerlandais), une des deux téléphonait constamment… À côté de ça, deux volontaires thaïs plus jeunes sont aussi venus prêter main forte: Dom Et Som. C’était sympa parce qu’ils se débrouillaient bien en anglais.

Dom et Som

Dom et Som

Bon, je vous parlerai du camp une autre fois. Je suis crevé et j’en ai marre d’être devant ce pc. ‘Chok dee’ (Bonne chance) pour les bloqeurs !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s