Thaï 7/18: Ca coule de source!

Erawann waterfalls, reglages automatiques

Erawann waterfalls, reglages automatiques

17 Mar 2007

Ca coule de source! en audiobook

[audio http://universpodcast.com/contents/lesaventuresdethierry2/thai-7-18-ca-coule-de-source-v2.mp3 ]

Fantasmes

Kanchanaburi.
Pour moi, cette destination illustrait de l’elephant-rafting et du bamboo-trekking. Ou le contraire. C’était parce que plein de ‘brownies‘ (les gens de la Brownhouse, quoi) y avaient été faire ces tours organisés. Ça me plaisait bien moi, de monter sur l’éléphant, de l’accompagner dans la rivière. Ou de visiter le tiger-temple, où l’on peut approcher de magnifiques tigres oranges (mon animal préféré il y a de nombreuses années) de très près parce qu’ils sont drogués. Ou encore de prendre le train sur la deathrailway

Réalités

Mais, vous l’avez compris, rien de tout ça. Le groupe, composé de quatre Suédoises, trois Anglaises et, tenez-vous bien, un total exceptionnel de trois Belges (dont moi-même), voulait faire les choses par lui-même. C’était ‘G’ (Géraldine en réalité, mais pour beaucoup, ce nom est imprononçable, voilà pour l’étymologie) qui avait organisé notre transport et réservé nos chambres. On la prenait pour responsable et, par conséquent, elle se sentait responsable du groupe et, elle n’aimait pas ça. L’autre Belge, c’était Nathan (prononcez en flamand) qui venait d’arriver jeudi soir. Comme il ne connaissait personne, il était content de ne pas rester à Singburi avec des inconnus et d’accompagner d’autres inconnus à Kanchanaburi.

"G"

The leader

Notre programme était assez simple: Erawann Waterfalls, une cascade d’eau avec 7 niveaux différents. Joli. Sans plus.

Comment expliquer? Je peux vous dire que le dernier niveau est le plus intéressant. Que c’est quand même un peu paradisiaque de nager dans un bassin naturel d’eau à cette hauteur avec des singes au-dessus de nous. Que c’est rigolo de devoir payer 10 bath afin de faire enregistrer sa bouteille d’eau. L’idée, c’est que si on jette notre bouteille dans cette belle nature, ils savent nous retrouver et nous mettre en prison. Peut-être pas. Par contre, et ça c’est sûr, on ne reverra jamais nos 10 bath.

A part ça, le premier niveau de la cascade fut l’occasion pour les filles du groupe d’affronter la culture thaïe. Parce que les Thaïlandaises, elles ne se baignent pas en bikini, elles se… Mais non bande de pervers, elles se baignent en maillot ou, le plus souvent, habillées. Ca a donc pris 15 min (réelles) d’hésitation avant que nos chères demoiselles enlèvent le bas (et le haut). Bien sûr, elles étaient l’attraction du jour.

Je peux ajouter que cette cascade doit être bien plus jolie pendant la saison des pluies. Quand on passe à côté de rochers tout lisses, quand on suit le cours d’eau imaginaire de la cascade… On se dit qu’on rate quelque chose.

Blabla

100_7525

Erika et Le pont de la rivière Kwaï (en haut à droite)

Au déjeuner de 3h et demi, Erika, une Suédoise gentille qui parle beaucoup, s’est ramené vers le groupe avec une photo d’une assiette sur laquelle il y avait sa photo. J’ai pas tout de suite compris. Je me suis demandé pourquoi les boutiques avaient des assiettes à l’effigie de la suédoise. Mais en fait c’est comme à Walibi, on prend une photo de nous, quand on est dans la montagne russe du ‘Vampire’ par exemple… Sauf que c’est sur une assiette.

Le soir on est sortis tous ensemble. Et le lendemain, on n’était donc pas très frais. Avec Erika, qui était encore en forme, j’ai été faire un tour au pont de la rivière Kwaï. « Its just a bridge » m’ont prévenu les autres. Oui, mais bon, quand on se trouve dans les environs d’un des seuls trucs qu’on connait en Thaïlande, on saute dessus. Comme les autres touristes. Je dirais que c’est juste le pont de la rivière Kwaï. En métal, avec un train qui passe dessus et une centaine de touristes qui s’écarte toutes les 5 min pour le laisser passer. On est rentrés à moto (le taxi) parce que le pont n’était quand même pas juste à côté de notre hôtel, lieu de rdv du retour.

On s’arrête là.

La prochaine fois, jvous parlerai de ma deuxième semaine d’orphelinat… sans enfants.

a+

Chok dee (bonne chance)

Publicités

2 réflexions sur “Thaï 7/18: Ca coule de source!

  1. J’aime bien les orphelinat sans enfants: c’est comme un concert sans gens qui toussent 😉

    Toujours un plaisir de te lire Thierry !

    Charles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s