Thai 1/18: volontourisme

100_6302

J’avais 19 ans…

14/06/2014

Volontourisme en audiobook

Tout comme le dernier texte de Turquie, le premier texte de Thaïlande a disparu. Il se trouve dans la boite mail de quelques chanceux, mais pas dans la mienne. Dommage, c’était le fameux texte zéro. Celui sans qui tous les autres n’auraient jamais vu le jour. Il racontait que, pour ma première expérience hors Europe, j’étais complètement à côté de mes pompes à mon arrivée (oui, je sais, c’est fréquent chez moi), qui était également le jour de mes 19 ans. J’essaierai de rassembler mes souvenirs pour vous en dire plus dans le futur, pour un épisode « bonus ». En attendant, passons tout de suite au deuxième récit…

Date: Sat, 17 Feb 2007 05:48:55 +0000 


Sa
 wat dii khrap (Bonjour en fait)

Je vous remercie pour vos réponses… auxquelles je ne m’attendais pas du tout. Ça vous intéresse donc. Bon, très bien. Je me trouve actuellement à Bangkok et je pense que c’est le moment idéal pour vous conter mes aventures… Tout d’abord, il y a un truc très dommage pour tous et surtout pour moi. Après avoir débattu de la question de prendre ma caméra en Thaïlande et après avoir fini par accepter de prendre le risque de vous rapporter des images uniques, je dois malheureusement vous annoncer que la pauvre a rendu l’âme. Je n’ai donc que des images d’aéroport, de danse thaïe faite par des enfants, d’éléphants et c’est tout. Et à moins qu’une caméra me tombe du ciel, ça restera tout. 

« They’ve been fighting »

Sinon, le premier mois du projet est un mois de touris pardon, d’introduction à la Thaïlande. On est 50 volontaires qui passent notre vie dans des temples et… des shopping-centers. Tesco’s, pour les intimes. Tous les jours donc, les 39 Anglais, les Hollandais, les Suédoises et le Belge montent dans leurs petits bus de tourisme, couleur locale. On visite alors toutes sortes de temples et musées sans aucune explication historique autre que « They’ve been fighting« , ce qui est tout de même un peu pauvre. On est donc de vrais touristes sans cervelle qui prennent des photos à tout va. C’est d’ailleurs pour cela que plusieurs volontaires ont déjà quitté le projet. 

Notre petit bus de touristes...

Notre petit bus de touristes…

Les cours de Thaï ou de bouddhisme… N’en parlons pas. Il est en effet plus simple de lire le fascicule nous-même que d’écouter un des ‘coordinators‘ dire la même chose dans un anglais très approximatif. Enfin, cest pas que du négatif… Par exemple, comme activités touri d‘ouverture à la culture locale, on retiendra Monkeytown, Elephantown (ou l’on pouvait faire des balades à dos d’éléphants… mouais), donner cours d’Anglais à des enfants, Elephantvillage (ou on a vu des « elephant taking shower »), Tesco’s, de beaux temples et la nuit dans un temple bouddhiste. Avec méditation en sus. 

Bhou-do

Très intéressante, cette initiation à la vie des moines. Mais pas simple. Peut-être parce qu’on nous expliquait rien. Nos bus se sont arrêtés dans le petit village de… (Ah oui j’oubliais, on ne nous dit jamais où on est) et 50 volontaires vêtus de blanc en sont descendus. Les ¾ du groupe ont fait un arrêt obligé dans un 7/11 (un magasin d’alimentation générale) car ce soir personne ne mangera de riz (pour une fois) ni rien d’autre d’ailleurs. C’est parce que les moines ne mangent aussi qu’un repas par jour. Celui-ci est composé uniquement des offrandes de riz des villageois. Les moines vont récupérer celles-ci tous les matins en faisant le tour du village avec leur charrettes et leurs casseroles vides.

Boudha...et moi

Boudha…et moi

La première chose que nous fîmes à notre arrivée au temple, fut la méditation. Assise et en marchant. Allez, un petit cours improvisé. Trouvez-vous un endroit tranquille (pas ici, mais en dessous de l’ombre d’un arbre par exemple) Asseyez-vous. Position du Lotus. Ou bien en tailleur, si comme moi, vous n’y arrivez pas. Posez vos mains l’une sur l’autre dans le creux. Fermez doucement les yeux et contrôlez votre respiration. Quand vous inspirez par le nez, pensez ‘Bhou’ et lors de l’expiration ‘Dho’. Faites ça un petit quart d’heure pour vider votre esprit… Si vous en êtes capables. En tout cas, ne faites pas comme moi; pour bien contrôler ma respiration, je respirais fort, mais un peu trop sans doute, car les autres volontaires n’arrivaient plus à se concentrer sur la leur. Hum. Bien sûr, après avoir fait cela n’oubliez pas le chant pendant un quart d’heure aussi. En fait, les moines font de la méditation 2h par jour et le reste du temps ils Euh, je sais pas moi… Dorment? Mystère. 

Sinon, j’ai vu qu’on pouvait intégrer un temple bouddhiste en tant que volontaire. Qui sait, peut-être que je serai bouddhiste un mois… On verra. J’ai encore le temps. 

Khrungthep (Bangkok)

Pour se remettre des émotions de cette initiation de 24h (Dormir par terre! Mon dieu!), nous avons passé la nuit d’après dans un splendide hôtel avec piscine, quelque part en Thaïlande. Moi qui voulais échapper à la société de consommation. Hum. 

Pour finir, ce weekend, nous sommes libres. Et avec quelques Anglais, on a investi Bangkok. Auberge de jeunesse. 7.50euros la nuit (piscine, TV, ptit-dej…). De quoi mettre son argent dans d’autres choses… 

Bientôt; le marché de la contrefaçon, La balade en Tuktuk et plein d’autres choses. Images mouvantes à l’appui? 

Aplus y bizatous Thierry

Attention, singe méchant

Attention, singe méchant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s