TUR 4/10 : Les 4 saisons du touriste

L'été

L’été

27/07/11

Les 4 saisons du touriste en audiobook

[audio http://universpodcast.com/contents/lesaventuresdethierry/turk-4-10-les-4-saisons-du-touriste1.mp3 ]

Taux de change de la lire turque en 2011= 1 TL= +/- 0,50 euro

Précédemment

Si je me souviens bien, il pleuvait. Mais peut-être pas. En tous cas, c’était le soir. J’avoue que j’étais assez excité. Dans quelques minutes, j’allais rencontrer l’ambassadeur Couchsurfing de Bruxelles. Le gars qui accueille tous les petits nouveaux dans ce réseau formidable. Il s’appelait Johan, habitait près de la gare du Nord à Bruxelles et, coup de pot pour moi, adorait la Turquie qui était « the most beautiful country on earth » selon lui. On a tout de suite accroché et même tellement que ce jeune quarantenaire a contacté sous mes yeux un ami à lui qui tenait une pension à Pamukkale en Turquie: Hassan. Mon départ était encore loin, mais déjà, j’avais trouvé du travail !

Jour présent

Le bus s’est rangé sur l’énorme parking de la gare de Denizli. Il devait être 11 heures du soir. Mon Lonely Planet m’avait informé que le trajet de cette gare vers Pamukkale durerait 30 min et me couterait 2 TL. Mais lorsqu’un jeune garçon est venu m’accoster pour m’emmener vers la ville pour 2,5 TL, je n’ai pas négocié, légèrement angoissé à l’idée de ne pas trouver d’autre transport pour rejoindre l’hotel ou j’allais travailler. Il se trouve que ce jeune gars était Ooz et que son oncle n’était autre que… Hassan.

J’ai immédiatement eu mon statut privilégié. J’ai pu m’asseoir à l’avant du « Dolmus » (sorte de minibus) à côté de Ooz alors que les touristes s’installaient derrière, eux.
Ouaip! Et puis il faisait super chaud (30°C) ! Et on roulait dans un vieux tacot pourri. Et les odeurs d’une ville pas très propre me parvenaient dans les narines. J’étais heureux parce que ça me rappelait la Thaïlande.

En arrivant à la pension, j’ai été accueilli à la Turque : j’ai reçu ma chambre et à boire. Pour rentrer dans les bonnes grâces  de mes hôtes, j’ai choisi de boire un thé, même si normalement j’évite ça après 17h. On m’a dit: “You catholic, Turkey tea-colic”. Alors j’ai sans doute bien fait… Et même si, du coup, ma première nuit dans l’hôtel Dört Mevsim (4 saisons) fut exécrable, mon aventure pouvait continuer.

L'automne

L’automne

L’extravagant monsieur touriste

Pamukkale, ville de l’Anatolie occidentale, est connue pour ses concrétions de travertin (des montagnes de calcaires blancs ) sur lesquelles coulent de l’eau pleine de calcium, aux vertus régénératrices, et pour son site antique de ruines, Hiérapolis, juste au-dessus.

Ça, le touriste le sait depuis l’existence des guides de voyage. Ce touriste n’est pas un chasseur solitaire. Il attaque sa proie en meute. Et plus il y a de touristes, plus la vue de ceux-ci en attirera d’autres. Par conséquent, un vestige historique peut se voir assailli d’une centaine de touristes en à peine 5 min. Pourtant, une fois ce temps écoulé, les fondations du monument seront intactes et les touristes seront déjà loin. En fait, le touriste ne se nourrit pas des monuments qu’il chasse. Il va tout simplement ramener aux siens des preuves de cette chasse. Pour cela, il utilise deux armes de prédilection: l’indispensable appareil photo et un modèle pour figurer sur la preuve, généralement lui-même. A son retour au terrier cela lui permettra de dire à son espèce « J’y étais ».

Généralement, le touriste adoptera une position particulière sur la preuve disant ceci : « J’y étais et qu’est-ce que c’était bien«  Pour renforcer cet aspect, la position favorite du touriste sera celle de la STAR. Pour avoir une idée de ce dont je parle, regardez les catwalks des défilés de mode. Lors de la présentation de chaque nouvel ensemble, le modèle arrive, s’arrête et fait un petit déhanché avant de se faire canarder par des centaines d’appareils photos.

Croyez-le ou non, vers 14h, les chutes de travertins, censées être blanches, sont noires de monde et ressemblent au catwalks de Fashion TV: partout des appareils photos déclenchent et partout, les filles surtout, font le petit déhanché pour se mettre en valeur.

Le touriste n’a donc pas beaucoup d’imagination ni de sens de l’initiative. Ainsi, si le touriste voit au loin des couleurs flashy en grand nombre et si en plus il voit des flashs et qu’on est en plein jour sous 40°C et que le soleil ne pourrait briller plus, il saura que les siens ont déniché une proie et qu’il faut absolument qu’il observe l’objet du rassemblement. Lui aussi aura sa preuve (photo).

IMG_3270

L’hiver

Celle-ci ne sera probablement pas très soignée. Ainsi, si en arrière-plan de la preuve se trouvent plein de gens prenant la même pose que le sujet en avant-plan de la photo, le touriste n’en tiendra pas compte et sera content.

Rappelons que pour garder le touriste content et en sécurité, les autorités ont prévu tout une infrastructure dans ces parcs. Ainsi, à Pamukkale, si la chaleur du site est écrasante, le touriste pourra profiter d’une baignade dans une « antique poule » après  avoir montré patte blanche (25TL). Rappelons tout de même que le touriste a déjà dépensé 20TL pour avoir accès au catwalk. A la baignade, le touriste continuera à faire des preuves partout. Les autorités locales, flairant les désirs du chasseur, ont par conséquent engagé des faiseurs de preuves turcs à la baignade. Ceux-ci travaillent à la chaine (Yes, come here please, ok, smile. Yes come here please, ok…). Dommage pour ces professionnels, que le touriste préfère généralement ses preuves pour lesquelles il ne doit rien donner en contre-partie. Heureusement, la ville a plus d’un tour dans son sac. Elle a trouvé une preuve qu’aucun touriste ne peut égaler : dans l’espace de baignade se trouve un mini-studio avec Green Key (des écrans verts pour effets spéciaux) et un tapis turc sur un bloc. Mais pourquoi faire, me direz-vous ? Tout simplement pour que le touriste puisse se procurer le dvd de lui, survolant les vestiges de Hiérapolis en tapis volant pendant 5 min! De plus cette vidéo est diffusée sur 5 à 10 écrans dans l’espace de baignade pour que tout le monde puisse admirer cette prouesse! Elle est pas belle la vie?

Signalons pour finir que pour préserver le site et la sécurité du touriste, la ville de Pamukkale engage aux chutes de travertin. Voici leur annonce.

Tu es Turc?
Tu aimes le voyage? Le contact avec les gens ne te fait pas peur?

Tu rêverais d’utiliser un sifflet pour ta fonction (formation prévue)?

Tu adores répéter des choses à l’infini et la chaleur ne te dérange pas?

De plus, tu sais dire 7 mots d’anglais (shoes-excuse-sir-me-hello-no-please) et faire des phrases avec?

Alors tu deviendras peut-être:

RAPPELEUR-A-L’ORDRE-DES-TOURISTES-QUI-NE-RESTENT-PAS-SUR-LE-CHEMIN-PREVU-POUR-EUX-DANS-LES-TRAVERTINS-ET-QUI-N’ENLEVENT-PAS LEURS-CHAUSSURES-POUR-MARCHER-PIEDS-NUS-DANS-LES-EAUX-DE-CALCAIRES-DU-SITE!

L'hiver

Travailler aux montagnes de calcaire, c’est travailler pour ton futur!

Nous t’offrons:

un métier d’avenir.

une ambiance de travail très très très chaleureuse

des responsabilités (no shoes please)

un emploi fixe (tu bouges pas de la journée)

une chemise, un pantalon ET un talkie walkie!

N’attends pas. Contacte-nous!

Un de ces touristes dont je parle, c’est moi évidemment. J’ai l’appareil photo, les couleurs flashy et je vais dans les parcs aménagés pour mon espèce. Mais quand on est autant, je fuis. De plus, les chutes étaient petites et Hiérapolis pauvre en ruines. Déception donc. Déception aussi parce que je ne voyais vraiment pas comment faire mon film, je ne comprenais pas vraiment ma fonction à l’hôtel où je logeais gratuitement et déception encore par le fait que je restais relativement peu dépaysé, entouré de francophones de partout.

Heureusement, tout va bien

Mais tout n’allait pas mal: les rencontres continuaient à être riches et mon turc à s’améliorer, petit à petit. Ainsi, j’ai discuté avec un prof turc qui m’a parlé en italien (je répondais en anglais) car il voulait tellement parler cette langue avant de partir pour son voyage de prof à Rome. Il s’appellait Amin et c’était un ami d’Hassan, le proprio. Amin est resté 2 jours avec sa famille et m’a ouvert le chemin vers la famille d’Hassan. Grâce à lui, je sais qu’Hassan est bon vivant, gentil, et s’intéresse à ses clients. Ses 2 neveux Ooz et Osman, 17 ans, travaillent pour lui et sont très sympas, même si la communication entre nous n’est pas aisée.

Les premiers jours à l’hôtel ont servi à prendre mes marques. Dur. Y avait-il quelque chose à filmer là? J’ai fait un tour au village. J’ai pris des photos. J’ai joué avec un gosse belge. Mais qu’est-ce que je foutais là ? Par contre, j’ai eu une chouette rencontre avec un prof de sport espagnol à  qui j’ai fait part de mon projet.

Le printemps

Puis, le lendemain, après ma visite aux montagnes de calcaire, ma chambre 2 personnes s’est vue transformée en dortoir et j’ai été rejoint par la charmante Jasmin, une étudiante en arché/histoire de l’art, un peu plus jeune que moi. En fin d’après-midi, Jasmin et moi avons été faire un tour au village car elle devait y réserver son billet pour la suite de son voyage composé essentiellement de visites de sites historiques. C’était chouette de la voir si passionnée. Bref. On est entrés dans le bureau de la compagnie « Pamukkale » se trouvant dans le centre du village. Et là, on a été reçu par un jeune gars, genre 13 ans, qui nous a parlé dans un anglais parfait (ou presque) avec une tchatche et un côté vendeur assez impressionnant pour son âge. « I’m 19 but nobody believes me » nous disait-il. Effectivement, je n’en croyais pas un mot. Mais j’étais enchanté, j’avais trouvé la personne à filmer. C’était le plus beau moment de mon voyage et la meilleure journée.

Je le rencontre demain pour discuter avec lui. Sera-t-il d’accord? Sera-t-il réellement intéressant? A quels problèmes culturels vais-je me confronter?…

Feiaz, le garon que personne ne croyait

Feiaz, le garçon que personne ne croyait

Yeha! Vive vos mails! merci! Harika!

Thierry

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s