BF 3/5 : Voici que mon conte arrive…

L'heure du conte a sonné

L’heure du conte a sonné…

13/02/12

Voici que mon conte arrive en audiobook (momentanément indisponible)

[audio http://universpodcast.com/contents/lesaventuresdethierry/bf-ep3-voici-que-mon-conte-arrive.mp3 ]

« Quiconque sera plus habile que toi de la langue, t’achètera pour un chien s’il le veut. »

Voici que mon conte arrive…

Il y a très très peu de temps, dans un pays où tous les habitants étaient noirs,
un petit homme blanc, qui ne payait pas de mine, faisait un grand voyage…

Ce petit Blanc, appelé Kidra Nassara, avait une grande passion: raconter des histoires. Des petites, des grandes, des drôles, des vraies, des tristes, des qui font rêver et même des absurdes. Kidra Nassara était apprenti raconteur d’histoires en images dans le pays d’où il venait et avait été invité à raconter une nouvelle histoire avec d’autres apprentis noirs. Il avait bien choisi son pays car, depuis la nuit des temps, le Noir avait raconté des histoires, lui aussi. C’est bien simple, en dehors du fait qu’il fallait attendre qu’il fasse nuit pour raconter des histoires, le Noir  en racontait tout le temps. Kidra Nassara le savait.

Les Noirs faisaient en ces temps lointains des soirées entières d’histoires dans leur village, avec tous les habitants. On s’asseyait par terre et pour commencer la soirée, les plus jeunes lançaient de petites devinettes. Pendant ce temps, les villageois qui avaient encore à faire pouvaient continuer leurs travaux manuels. Tisseuses, décortiqueurs d’arachides, dormeurs…tous étaient les bienvenus. Chacun à son tour, les villageois qui le voulaient prenaient la parole pour raconter un conte. A mesure que la soirée avançait, les conteurs et conteuses  de plus en plus réputés prenaient la parole. Pendant ce temps, les villageois, loin de retenir leur souffle, commentaient ce qui était raconté, et reprenaient en chant certaines paroles du conteur …

Oui, c’était une belle époque dans laquelle la vie du village battait son plein, tout le monde se connaissait et la parole des Anciens était sacrée. C’était tout ça que le jeune Kidra Nassara avait lu dans des livres…Il avait l’impression que c’était de ces villages que toutes les histoires étaient parties dans le monde. Elles avaient éduqué, amusé et ne devaient jamais disparaître. Cependant, à l’époque à laquelle se déroule notre histoire, un grand malheur se préparait. Les histoires et les conteurs commençaient à disparaitre. Les enfants ne s’intéressaient plus à la vie du village et ne rêvaient que de partir dans la grande ville. Et petit à petit, les soirées contées n’avaient plus lieu. A chaque fois qu’un Ancien s’en allait de vieillesse, c’était une bibliothèque entière qui disparaissait.

Oliva

Le jeune Kidra Nassara trouvait la situation plus qu’inquiétante. Il en parla à son maître conteur noir, Pierre Rouamba, qui lui enseignait son art de raconter en images au pays des hommes noirs. Kidra Nassara voulait à tout prix raconter une histoire à son tour sur la tradition de conter qu’il affectionnait tant. Pierre se montra enthousiaste à cette idée, et le soir même, dans la grande ville, Kidra Nassara rencontra Oliva, une jeune conteuse du même âge que lui, préoccupée également par le sort réservé au conte oral. Ils parlèrent et parlèrent pendant des heures. Oliva lui apprit qu’elle avait, il y avait de cela 2 mois, organisé une grande fête qu’elle avait appelé « un village dans la ville » pendant laquelle elle avait invité tout son village à venir réaffirmer son identité au milieu des citadins. Elle lui raconta aussi qu’aujourd’hui le conte qu’on trouvait partout dans le monde n’était plus vraiment du conte, mais plutôt des histoires drôles, sans les valeurs, les proverbes, qui l’avaient aidée à grandir. Ses avis étaient très tranchés. Elle savait avec précision ce qui était un conte et ce qui n’en était pas un.

Oliva

Oliva

Kidra Nassara prit peur. Un instant, il avait pensé raconter son histoire en images avec Oliva, mais peut-être que c’était une erreur. Pourtant, il avait eu en tête, pour son histoire en images, bien avant de rencontrer Oliva, une image d’une femme, une conteuse, qui partait de la grande ville et faisait le voyage vers le village afin d’y raconter ses histoires. Il voyait des images un peu flottantes, comme dans un songe. Une ambiance de contes intemporelle dans le village. Il fallait bien avouer qu’ Oliva semblait être la conteuse la plus parfaite pour réussir son entreprise…

Son maître raconteur d’histoires en images le lui dit, c’était elle. C’était avec Oliva qu’il allait raconter son histoire. Il ne fallait pas la laisser filer. Dès demain, il fallait passer énormément de temps avec elle, afin que petit à petit, elle se révèle à Kidra Nassara. Le soir, après qu’elle a fini de travailler, il fallait l’inviter et encore l’écouter parler. Parfois ça serait sans intérêt, parfois ça serait de la matière pour l’histoire de Kidra Nassara. Ensuite, quand la nuit était bien tombée, il fallait rentrer chez soi et écrire tout ce qui s’était passé en journée avec Oliva. Petit à petit, selon Pierre, une histoire en images se dessinerait et Kidra Nassara réussirait ce pourquoi il était venu. Plein d’enthousiasme, le jeune raconteur d’histoires en images quitta son maître et tenta de joindre Oliva. Malheureusement, Oliva ne répondait pas à son appel, elle semblait s’être volatilisée. Pendant des jours et des jours Kidra Nassara n’eut point de nouvelle, puis finalement, Oliva lui dit qu’elle allait raconter une histoire dans un village dans 2 jours et qu’il faudrait vraiment qu’il soit là. Kidra Nassara se réjouit de la nouvelle et commença à s’informer davantage sur la tradition du conte. Mais pour l’instant, rien n’était gagné et de multiples épreuves se dresseraient sur son chemin. Kidra Nassara allait-il réussir son entreprise ? Peut-être qu’Oliva se révèlerait sans intérêt, peut-être qu’il devrait chercher encore. Nul ne le savait.

L'heure la plus sombre vient toujours avant l'aube...

L’heure la plus sombre vient toujours avant l’aube…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s